Faire un régime sans reprendre de poids, c’est possible !

0
772

Perdre du poids, c’est toujours possible. Naturellement, une personne qui limite sa quantité alimentaire réduit ses apports caloriques. L’organisme puise alors son énérgie dans ses réserves et en premier lieu celles qui sont le plus accessibles, c’est-à-dire le glucose puis les graisses.
Pour que le processus de perte de poids puisse être mis en oeuvre, il suffit de supprimer les apports de sucre et de graisse, c’est le principe des régimes protéinés.
Ces régimes fonctionnent très bien sauf en présence de pathologie associée telle que l’hypothyroidie.
Attention, la combustion des protéines libère des substances qui sollicitent de façon excessive la fonction rénale. Ces régimes doivent donc être surveillés par un spécialiste de la santé.
Comprendre pourquoi on a grossi est essentiel pour enfin commencer à maigrir

Un régime doit rester équilibré

Il est important de veiller à ce que le régime ne carence pas l’organisme, car toute carence en vitamine, minéraux, oligo-éléments, qui sont des catalyseurs des réactions biochimiques de l’organisme, peut engendrer un épuisement des fonctions et plus particulièrement des fonctions hépatiques et digestives, celles mêmes qui sont sollicitées lors des régimes.

Après chaque régime, je reprends du poids et je suis mal

Faire un régime toute sa vie n’est certes pas la solution, et pourtant, nombreuses sont les femmes qui entreprennent régulièrement des régimes plus ou moins drastiques, dont les répercussions psychologiques négatives sont loin d’être négligeables. Et quand on est mal dans sa tête, que fait-on le plus souvent ? On grignote des friandises sucrées, on consomme des stimulants (café, alcool, tabac, chocolat), en fait tout ce qui fait grossir.

Plus je fais des régimes, plus je prends du poids

La prise de poids qui précède chaque régime témoigne d’une alimentation trop riche ou tout du moins en décalage avec des dépenses calorifiques, ou bien d’une alimentation déséquilibrée qui occasionne des carences, ou encore de mauvaises associations alimentaires qui épuisent les fonctions digestives (intestin, pancréas). Ces facteurs pouvant être bien entendu associés.
Or, le chef d’orchestre de ce système digestif est le foie et c’est justement du fait de son mauvais fonctionnement que le métabolisme des sucres et des graisses est perturbé libérant ainsi des déchets qui sont stockés dans les cellules adipeuses.
Ainsi, lors du régime, il est demandé un travail supplémentaire à un organe qui est justement en cause dans la prise de poids.Il est facile de comprendre que les régimes successifs risquent de le rendre de moins en moins performant jusqu’au moment où le régime sera innefficace.
La solution : Quand le filtre d’une machine est encrassé, vous pouvez changer de lessive, le linge ne sera pas pour autant plus propre. L’état du pré-filtre (l’intestin) et du filtre (le foie), ne sont plus en état de faire leur travail. Il devient alors nécessaire avant tout régime de préparer les fonctions hépatiques et digestives afin qu’elles puissent assurer le travail supplémentaire lié au régime.

Comment remettre en état ?

Quatre principes d’hygiène alimentaire sont à suivre :

  1. Supprimer les toxiques durant les trois semaines qui vont précéder le régime (café, alcool, chocolat au delà d’un carré par jour);
  2. Supprimer l’apport de graisses animales en dehors du beurre et du fromage s’ils sont pris lors du petit déjeuner, seul moment où les graisses peuvent être digérées sans être stockées;
  3. Ne pas associer lors d’un même repas les aliments acides (yaourt, frommage blanc, fruits acides, sauf pamplemousse et ananas en début de repas) aux céréales et aux féculents. Cette association favorise des fermentations acides ou lactiques qui irritent l’intestin et occasionnent des ballonnements;
  4. Supprimer les inhibiteurs de digestion (café ou thé au lait, lait liquide, sucres rapides aux repas).

Bon à savoir :

La mono diète est un moyen simple et efficace pour redonner vitalité aux fonctions déficientes.
Cela consiste à ne consommer à volonté qu’une catégorie d’aliments le temps d’un cycle digestif, c’est-à-dire pendant trois repas successifs. Compote de pommes (sauf si diverticules), fruits de saison, légumes cuits sous forme de potage. Le processus mis en oeuvre s’assimile à celui d’un jeûne de courte durée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here