La face cachée des régimes médiatiques

0
588

Ils sont beaux, alléchants et prometteurs, tous ces régimes qui fleurissent de partout : internet, magazine, télévision… ils nous donnent envie et nous font rêver de ce corps tant désiré, mais sont-ils sains ? N’ont-ils pas d’autres effets que de nous faire maigrir, et encore lorsqu’ils font maigrir ? Quels sont les risques ? À quoi faut-il faire attention ?
Le moyen le plus simple serait d’aller voir un(e) diététicien(ne), mais faute de temps et/ou d’argent vous vous réfugiez souvent sur le régime qui vous tombe sous la main ? Vous n’êtes pas les seuls ! Selon l’INSERM, 2 françaises sur 3 et 1 homme sur 2 souhaiteraient perdre du poids, 28% des femmes auraient fait au moins 5 régimes dans leurs vie et 9% au moins 10 régimes. C’est bien plus qu’il ne devrait.
Les régimes médiatiques, sont-ils vraiment efficaces ou faut-il s'en méfier ?

Voici quelques indications

  • Certains régimes ne sont même pas élaborés par un professionnel de santé. C’est un point à vérifier.
  • Un régime ne doit pas être restrictif sauf avis médical (de votre médecin ou de votre diététicienne). En supprimant des aliments de votre alimentation vous risquez des carences. De plus la restriction favorise les troubles du comportement alimentaire.
  • Les régimes à répétition ne sont pas bons pour la santé. On n’arrête pas un régime pour le recommencer dans une semaine. Le corps à besoins de temps pour s’adapter, il ne comprendra pas pourquoi vous le privez, il risque de se mettre à stocker à chaque fois que vous recommencerez votre régime par peur de ne pas avoir suffisamment d’apport pour recouvrir ses besoins.
  • Un régime qui vous indique des quantités ou un nombre de calories trop précis, n’est pas un régime adapté ! Chaque personne à ses besoins qui doivent être calculer par rapport à sa taille, son poids, son âge et son activité physique. En diminuant trop fortement vos besoins vous risquez des carences, voire même une dénutrition et les conséquences qui vont avec.
  • Un régime qui vous assure une perte de poids précise en un temps donné et précis est un régime qui risque d’être menteur. Chaque personne est différente et ne réagira pas pareil !
  • Le régime doit contenir une phase de stabilisation pour éviter de reprendre du poids par la suite et doit tenir compte de l’équilibre alimentaire.

Les risques

  • Attention un régime hypocalorique favorise la sécrétion d’hormone du stress, qui, elle, ne favorise pas la perte de poids. De plus un régime hypocalorique perturbe les hormones qui vous indiquent avoir faim ou ne plus avoir faim. La sécrétion d’hormone de la faim va augmenter tandis que celle de la satiété va diminuer. Ça ne vous aidera pas à perdre du poids non plus !
  • 80% des régimes « médiatiques » sont hyper protéinés, s’il y a des répartitions à respecter c’est que notre corps à des besoins particulier. Un régime hyper protéiné n’est pas bon pour les reins et pour le cœur. Et ce que l’on ne sait pas toujours : les protéines en grande quantité peuvent aussi faire grossir. Eh oui !
  • 50% des régimes médiatiques sont hyper lipidiques (trop gras !) et 40% sont hypo lipidiques ce qui signifie que seul 10% respectent les apports recommandés.
  • Les variations trop fortes de poids sont des facteurs de risques cardio-vasculaires.
  • 95% des personnes reprennent du poids, parce qu’elles sont allez trop vite, ce qui a modifié leur métabolisme de base.
  • Si vous ne faites pas de sport durant votre régime, lorsque vous perdrez du poids vous risquerez de perdre du muscle et lorsque vous en reprendrez ça sera de la graisse.
  • 80 % des personnes reprennent du poids dans l’année suivant le régime. La cause est souvent due au fait que le régime est dur à tenir par la suite.
  • Dans plus de 75% des cas, ces régimes provoquent au moins une carence. Les carences les plus remarquées hormis les lipides et/ou les glucides sont : vitamine D (77%), calcium, vitamine C, fibres (74%) et fer.
  • Ces régimes provoquent en moyenne une perte de 1 à 2% de la minéralisation osseuse pour une perte de poids de 10%.

Et enfin, voici quelques conseils

  • Si vous avez des problèmes de santé ou que vous êtes enceinte ne suivez pas ces régimes. La plupart du temps ces régimes ne prennent pas en compte les problèmes de santé et sont élaborés pour des personnes « bien portantes » c’est-à-dire sans problème de santé si ce n’est le surpoids. Attention l’obésité demande une prise en charge particulière ! Qui n’est certainement pas présent dans ces régimes. Demandez conseils à votre médecin et/ou diététicienne.
  • Pensez équilibre ! Rééquilibrez et variez votre alimentation ! Rien que ça, ça vous fera maigrir si ce n’est pas déjà fait. Et puis, faites-vous plaisir, vous serez moins frustrées et moins tentées de craquer. Manger de tout en contrôlant vos quantités.
  • Prenez votre temps, maigrir ne se fait pas en 1 semaine. Une perte trop rapide est un risque de dénutrition, de plus vous risquez de reprendre le poids perdu. (Cf.  comprendre l’effet yoyo)
  • Favorisez un « régime » qui se rapproche le plus possible de vos habitudes alimentaire, pour éviter que vous arrêtiez tout parce que le régime ne vous convient pas.
  • Quelques fois, il vous faudra d’abord régler vos problèmes personnels avant d’essayer de se mettre au régime.
  • Faites du sport !
  • En cas de doute, demandez conseils à un professionnel de santé.

Il n’y a pas de secret mangez varié et équilibré, faites attention à vos quantités, faites du sport et les kilos en trop s’en iront naturellement.

Article écrit par : Taberner-Arques Sofia
Du site : www.nutrition-sante-bien-etre.com/

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here